Série 1 #MesAstucesCréa n°1 : Entreprendre, la solution à tout ?

Série 1 #MesAstucesCréa n°1 : Entreprendre, la solution à tout ?

Temps de lecture : 4 minutes

Combien de personnes j’ai pu rencontrer me dire « je veux monter ma boîte parce que j’ai besoin d’argent, entreprendre m’aidera à m’en sortir » comment vous le dire, entreprendre c’est la chose la plus risquée à faire, cela se réfléchit et se prépare et encore plus en ce moment avec le COVID. Il faut savoir qu’en montant une boîte, il y a très peu de personnes qui arrivent à se générer un salaire constant les trois premières années, et encore moins à se générer UN salaire la première année, d’où la nécessité de réfléchir à ses sources de revenus ces trois premières années.

Combien de dirigeant(e)s au bout de 3 ans ferment car ils vivaient sur leurs chômages de 24 mois et n’ont pas prévu dès la première année de leur prévisionnel le coût de leur salaire. En effet, 36% des auto-entrepreneurs enregistrés en 2014 sont encore actifs trois ans après le début de leur activité contre 63% chez les entrepreneurs classiques selon une récente étude de l’Insee. Ainsi dès qu’ils arrivent en année 3, ils ne génèrent pas assez de chiffre d’affaires pour se payer !

Ou bien « c’est moi qui réalise le chiffre d’affaires de l’entreprise, mon patron ne fait rien » ce à quoi je réponds, il est vrai que les tâches que vous faîtes et celles faîtes par votre patron ne sont pas les mêmes, mais vos responsabilités non plus. De plus, est-ce que vous aimeriez faire ses tâches qui sont le plus souvent des tâches administratives et non des tâches opérationnelles comme les vôtres.

Entreprendre, c’est avoir la double casquette Manager & Commercial : votre métier et en plus celui de votre patron, la répartition sera 40% Commercial 60% Administration, seriez-vous heureux de le faire ? Les premières années vous êtes seul(e), vous allez avoir plusieurs casquettes : vous allez être la/le dirigeant(e), la/le commerciale, la/le comptable, la/le secrétaire, la/le livreur(se) en même temps….

Oui, c’est louable de vouloir changer de vie, de s’en sortir, mais pensez toujours au rapport Bénéfice/Risque. L’herbe n’est jamais plus belle ailleurs, vous êtes la seule personne qui peut rendre votre herbe plus belle, tout dépend du regard que vous posez dessus. Pour chaque statut, salarié ou indépendant, il y a des avantages et inconvénients, tout dépend de vous, de votre personnalité, de votre vie personnelle, de vos finances, de votre santé, de vos envies, de vos objectifs, et de l’instant présent. Souvent le projet peut-être rentable mais il ne l’est pas à cet instant précis de votre vie, il le sera peut-être dans un, deux, trois, ou cinq mois ou années.

Vous l’aurez compris entreprendre n’est pas quelque chose qui se décide sur un coup de tête, il faut réfléchir et voir ce qu’il vous est possible de faire. 

Mon conseil est déjà de faire un point sur votre vie professionnelle et personnelle, et quelle bonne période actuellement pour le faire! Qu’on soit clair, nous sommes au début de l’une des crises économiques la plus importante que le monde n’ait connu, personne ne sait ce qu’il va se passer. Alors essayons de prendre notre vie personnelle et professionnelle en main en se posant les bonnes questions afin de vivre pleinement notre vie, d’être heureux de faire notre job chaque jour, afin de ne pas se réveiller à 30, 40, 50, 60, 70, 80 ans en se disant qu’est-ce que j’ai fait de ma vie ???!! Pour rappel on passe plus de 8H par jour au travail, soit 75 680 heures à travailler jusqu’à la retraite, choisissez un travail qui vous apporte du bonheur et qui a du sens pour vous. 

D’ailleurs, « plusieurs équipes de scientifiques ont constaté que, lorsque nous nous trouvons dans l’année qui précède un changement de dizaine (29, 39, 49…), nous modifions nettement notre comportement. Comme si la bascule dans la décennie suivante faisait office de déclic nous poussant à nous interroger sur le sens de sa vie » Dr Frédéric SALDMANN dans son dernier livre On n’est jamais mieux soigné que par soi-même que je vous recommande fortement [Retrouvez prochainement mes lectures dans mon article #MesAstucesCréa n°11 : Bonus Mes indispensables 🎁].

N’attendez pas ces années charnières pour prendre votre vie en main. Jacques Attali dans une interview, a dit qu’avant d’entreprendre quelque chose, il se pose la question quelle sera son impact dans 30 ans, je me suis posée la même question quand j’ai voulu entreprendre. Je veux apporter ma pierre à l’édifice, je veux me rendre utile, que mon travail ait un impact positif dans votre vie. 

Avant d’entreprendre une activité, entreprenez votre vie et ne passez pas à côté de la vôtre. Ce qui compte c’est qu’on soit toutes et tous une meilleure version de nous-même chaque jour ! Soyez vous-même dans tout ce que vous entreprenez dans votre vie !

Ne ratez pas mon article #MesAstucesCréa n°8 Entreprendre en chiffre, ça donne quoi ? dans lequel je parle du chiffre record du nombre de créations d’entreprises en 2019 depuis 10 ans.

Citation du jour

Je n’ai pas pu choisir et vous ? 

Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour dans ta vie.

CONFUCIUS

Sois toi-même, tous les autres sont déjà pris.

OSCAR WILDE

Dans 20 ans, tu seras plus déçu par les choses que tu n’auras pas faites que par celles que tu auras accomplies. Alors, largue les amarres, sors du port, attrape les alizés par les voiles. Explore. Rêve. Découvre.

Mark Twain

Je vous remercie de m’avoir lu, j’espère que cet article vous a plu, si vous avez des questions ou des thématiques sur l’entrepreneuriat que vous souhaitez que j’aborde mettez-les-moi en commentaire, j’y répondrai le plus rapidement possible. 

Si vous avez appréciez cet article, partagez-le pour qu’il aide un maximum de personnes. 

On se retrouve demain à 18H pour mon article #MesAstucesCréa n°2 : Faire mon Business Plan, flemme !

Bonne semaine à tous ! 

Ilana 

Ilana